Comment savoir si on est femme fontaine ?

La femme fontaine… un sujet qui fait fantasmer les hommes et qui embarrassent les femmes. Au point que les hommes en parlent plus souvent que les femmes, entraînant méconnaissances, mythes et machisme inapproprié.

Alors, avant de vous dire comment savoir si on est une femme fontaine, je vous propose de comprendre de quoi il s’agit.

Femme fontaine mythe ou réalité ?

Quand on lit certains récits mythologiques ou pornographiques ou que l’on visionne certains films X, la présentation de la femme fontaine est telle qu’on ne peut y voir qu’un mythe.

La réalité est tout autre. Oui les femmes fontaines existent. C’est un sujet encore peu connu, car la sexualité féminine n’a jamais été sérieusement étudiée avant les années 1970. Pour autant on sait de plus en plus de choses à ce sujet.

Ainsi 6 à 36 % des femmes auraient déjà vécu au moins une fois, sans la rechercher, une éjaculation féminine, à l’origine du terme femme fontaine. Cela signifie qu’une femme sur trois pourrait être concernée. Mais le plus souvent cet événement est vécu comme une honte et donc elles n’en parlent pas.

Que se passe-t-il au moment de l’éjaculation féminine ?

Il existe actuellement plusieurs hypothèses pour justifier l’éjaculation féminine, mais aucune n’est plus officielle ou plausible que les autres. Pourtant l’une d’entre elles est plus courante et elle attribue ce phénomène aux glandes de Skène.

Il s’agit de glandes positionnées de chaque côté de l’urètre. Elles sont stimulées par l’orgasme et produisent et évacuent un liquide incolore qui sort de l’urètre. C’est pourquoi de nombreuses femmes le confondent avec du pipi, mais il n’en est rien.

Certains chercheurs considèrent aujourd’hui que toutes les femmes évacuent un peu de liquide lors de l’orgasme et que seule la quantité varie, de quelques gouttes à 100 ml. Selon eux, la grande majorité des femmes ne se rendraient pas compte de ce qui se passe.

D’autres chercheurs mettent en avant la confiance de la femme en son partenaire, une possibilité de véritablement lâcher-prise. Ce n’est pas l’orgasme qui est plus intense, mais l’abandon.

Est-ce que la femme fontaine signifie qu’on est un meilleur amant ?

Beaucoup d’hommes voient en l’éjaculation féminine une sorte de récompense à leur performance. Il n’en est rien !

La femme peut expulser un liquide à chaque rapport, même quand c’était plutôt bof. Ce n’est pas le rapport sexuel en lui-même qui fait varier l’éjaculation féminine, mais plus la confiance de la femme en son partenaire.

Cependant une femme qui le souhaite peu apprendre à contrôler cette partie de ses rapports afin de le provoquer plus souvent, sans lien avec le désir et le plaisir.

Est-il honteux d’être une femme fontaine ?

Il n’y a rien de honteux, rien de négatif. Ce n’est ni une maladie ni un défaut.
Être une femme fontaine, ce n’est pas avoir une fuite urinaire en plein rapport. Absolument pas !

Par contre, il est vrai que la première fois (qui peut également être la seule) on peut se sentir gêner. Car si le liquide est incolore et inodore, cela reste un liquide. Et personne n’a envie d’avoir l’équivalent d’un verre d’eau renversé sur son lit. Cela peut gêner la suite du rapport ou votre sommeil.

Est-il possible d’arrêter d’être une femme fontaine ?

Quand il y a honte, il y a envie que ça s’arrête, de ne plus être une femme fontaine.

C’est tout aussi impossible que de vouloir changer un élément qui fait partie intégrante de soi. On peut éviter que cela arrive, pour cela il faut opter pour une vie sexuelle plus désagréable…

Alors à la place, il faut prendre le temps d’en parler avec son partenaire, voir comme lui le ressent. Il faut relativiser, de nombreuses femmes mettent des années avant d’avoir un orgasme, avant de se sentir en confiance et d’oser lâcher-prise. En acceptant cette facette de votre sexualité, vous aurez une vie sexuelle plus épanouie.

Et pour le côté pratique, il suffit d’inclure plus de rapports directement sous la douche ou d’organiser le lit de façon pratique. Ainsi une grande nappe de pique-nique (avec un dessus tout doux et un dessous plastifié) permet de se faire plaisir, puis de la pousser à côté du lit pour s’occuper du ménage le lendemain matin !

Source :

http://www.doctissimo.fr/html/sexualite/mag_2001/mag0928/se_4612_femmes_fontaines.htm

https://sante-medecine.journaldesfemmes.fr/faq/377-femmes-fontaines-explications

http://www.psychologies.com/Couple/Sexualite/Plaisir/Articles-et-Dossiers/Sommes-nous-toutes-des-femmes-fontaines

Comment savoir si on est femme fontaine ?
5 (100%) 1 vote